MES ENGAGEMENTS ECO RESPONSABLES

Je l’ai dit il y a quelques jours sur mes réseaux sociaux mais le confinement m’a fait changer mon mode de consommation. Quand on voit que notre pays est économiquement dans le mal, il me parait compliqué de me dire que je vais continuer à sur consommer à fond comme j’ai pu le faire et ne pas aider, même à mon petit niveau, les acteurs économiques locaux.

Également, dans cette réflexion là, j’englobe aussi une démarche plus éco-citoyenne dans le sens où j’ai également envie de faire attention à la planète.

Alors soyons clairs, je ne vais pas être radicale dans mon quotidien : je n’ai pas de potager, je ne vais pas arrêter de manger de la viande, je ne vais pas changer de voiture mais je vais faire en sorte de modifier quelques gestes qui, associés à ceux de milliers de personnes, feront peut être un jour la différence. Et si jamais mes gestes vous inspirent aussi, j’en serai ravie ! Voici donc mes engagements éco responsables !

ACHETER MES FRUITS ET LÉGUMES EN CIRCUIT COURT

C’est ce qui est le plus simple à faire ! Continuer à acheter ses fruits et légumes en supermarché, lorsque l’on sait que la plupart, même bios, viennent d’Espagne et avec tous les pesticides qui s’y promènent. Je n’y arrive plus. Acheter Français et encore mieux acheter local, c’est possible !

Pour avoir farfouillé sur le net pour trouver quelques bonnes adresses, voilà comment vous y prendre :

  • Se mettre en lien avec sa Mairie pour demander si il y a des maraichers à proximité de la commune OU si ils viennent proposer leurs produits sur des marchés à proximité.
  • Le site ACHETER A LA SOURCE qui recense bon nombre de producteurs suivant votre choix de produits : fruits & légumes, produits laitiers etc .. et ce par région.
  • Le site LA RUCHE QUI DIT OUI : qui recense des groupes de producteurs locaux et qui vous permettent de passer commande par internet et de venir les récupérer à la ruche la plus proche de chez vous. Vous pourrez ainsi mélanger viande, fruits, fromage et récupérer un seul et même paquet venant de différents producteurs. Suivant la région, il peut y avoir plus ou moins de producteurs recensés mais ça vaut le coup d’y jetter un oeil.
  • Le site MON PRODUCTEUR.COM qui vous liste, région par région, les producteurs locaux et leurs produits.
  • Taper simplement MARAICHER sur les pages jaunes et sa localisation pour y trouver ceux les plus proches de chez vous

Des initiatives locales ont été mises en places également :

  • Pour LES HAUTS DE FRANCE : le site OU ACHETER LOCAL qui recense tous les maraichers des Hauts de France avec leur spécificité : je trouve le site super bien fait ! Le site LE COURT CIRCUIT est juste super aussi ! Pour avoir plusieurs collègues de travail qui l’ont déjà testé (et approuvé), vous pouvez ainsi commander vos paniers de fruits et légumes et autres, et vous êtes livrés en mode DRIVE au relais que vous aurez choisi ! L’equipe de MES VOISINS PRODUCTEURS propose le même type de concept mais dans la métropole lilloise, n’hésitez pas à aller voir également leur site ici !
  • Pour les MARSEILLAIS : Le site LES PANIERS MARSEILLAIS propose des paniers bios et locaux de manière regulière et à des points de retraits assez divers dans la Ville. N’hésitez pas à aller voir leur site ! Le concept SECONDE NATURE propose également des fruits et légumes bios des producteurs de la région. En parlant de la Région PACA, les élus ont mis en place une page internet dédiée à l’alimentation locale, plutôt bien faite : n’hésitez pas à y jeter un oeil également ici
  • Pour la BRETAGNE : j’ai trouvé ce site super sympa et intuitif, je vous le partage donc : MANGEONS LOCAL
  • Enfin en tapant sur internet, FDSEA + votre département (Fédération départementale des syndicats d’exploitation agricole de xx département), et avec un peu de patience, vous aurez la liste des producteurs locaux de manière exhaustive !

Enfin, consommer de saison (et mois après mois) doit rester votre moyen de comparaison pour vous dire que tel ou tel producteur propose des choses bien particulières. J’étais pareille jusqu’il y a peu et je préfère me dire que les légumes du soleil sont réservés à l’été, que manger des abricots au printemps ne rimerait à rien et qu’au final, comme il y a un cycle pour tout, il y a aussi un cycle pour les fruits et les légumes.

Le site de MANGER BOUGER, via cet article, vous référence les produits de saison dans un calendrier ici . En surfant sur internet (ou pinterest), vous pourrez même trouver des calendriers avec les infos au mois le mois.

FAIRE SA PROPRE LESSIVE

Moi qui suit super sensible aux odeurs, qui aime l’odeur de propre (ça ne veut rien dire, je sais #lol) ou de l’assouplissant qui se dégage de mon linge fraichement lavé, il m’est aussi compliqué de me dire que je pourris la planète avec tous ces composants assez chimiques. Je ne vais pas creuser le sujet du pourquoi et comment du chimique dans ces produits car là n’est pas le but. Juste vous donner la recette pour faire sa propre lessive à la maison !

Il vous faudra donc :

  • DU SAVON DE MARSEILLE : pour laver !

Avec à minima 72% de graisse végétale. C’est donc très important de regarder sa composition car ce critère vous permettra de ne pas boucher vos canalisations. Choisissez donc un VRAI savon de Marseille (Savonneries : Marius Fabre – le Serail – le Fer à Cheval). Si vous hésitez entre un savon vert (à base d’huile d’olive) ou un savon blanc (à base d’huile de coprah), sachez que le premier vous permettra d’avoir une lessive liquide et le deuxième une lessive plus épaisse.

  • DU BICARBONATE DE SOUDE : pour détacher et pour son action anti odeurs
  • DES CRISTAUX DE SOUDE (attention à la manipulation)
  • DE L’EAU

Je vous mets juste ICI l’article de la blogueuse BANANA PANCAKES qui résume sur un A4 les doses et comment préparer votre lessive. Elle l’a testé depuis des années et est bien meilleure que moi forcément à ce sujet. N’hésitez pas à taper également LESSIVE sur le moteur de recherche de son blog : une FAQ sur la lessive répondra à toutes vos interrogations !

ACHETER EN VRAC ET SANS EMBALLAGE

Est ce que vous avez déjà, vous aussi, acheté xxx grammes de riz, amandes ou autres produits alors que sincèrement, vous en aviez besoin que de peu ?!

C’est là où d’acheter « en vrac » et donc au poids vous permettra :

  • d’acheter uniquement ce dont on a besoin
  • d’avoir un prix du produit plus attractif car 0 emballage ou marque
  • d’utiliser vos propres emballages pour les ramener à la maison

Dans tous les rayons bios des Hypers (ou en magasin bio), il existe toujours une partie VRAC. N’hésitez pas à tester !

En parlant également de ses propres emballages, il est toujours proposé aux clients, au rayon fruits et légumes, des emballages plastiques ou en papier, pour pouvoir y coller ensuite l’étiquette avec le prix. Qui s’en sert ensuite hormis pour en faire une poubelle ?

La solution pour ne plus les gaspiller : faire ses courses avec ses propres emballages. Il existe ainsi des sacs en tissu réutilisable de partout ! Vous pouvez les fabriquer ou sinon vous les procurer via divers revendeurs français (voir même sur ETSY) : ALTEROSAC ou NATURE ET DECOUVERTES par exemple.

CUISINER MAISON

Là dessus, je ne vais pas en faire un pavé. Cuisiner fait parti de mes plaisirs et de l’héritage familial laissé par les femmes de ma famille. J’ai véritablement grandi dans une famille où les plats surgelés n’existaient pas et où nous mangions véritablement du fait maison.

J’ai donc à cœur de continuer en ce sens, en m’apportant à manger au bureau ou pour chez moi (et oui j’adore aussi aller au resto!) et je sais que, le jour où j’aurai ma propre famille, je fonctionnerai de la même manière. Aujourd’hui, avec donc un peu d’imagination et de recherches (Pinterest c’est ma source pour ça!), on peut trouver plein de recettes !

ÊTRE MOINS DANS LA FAST FASHION

Je ne vais pas vous mentir et vous le savez : je suis une passionnée de mode ! Avec un Centre Commercial en face de mon bureau, regroupant plusieurs enseignes connues, je pouvais revenir de la pause déjeuner avec des achats faits à la va vite et qui ne me servaient que quelques temps, tant même la qualité n’était pas au rendez vous.

Aujourd’hui, je pense que l’âge aidant et mon style ayant évolué, j’ai plus envie de me faire plaisir sur une pièce, bien coupée et de qualité, plutôt que d’avoir 12 robes pour le même total en €. Là dessus, je vais avoir tendance à plutôt réfléchir à mon véritable besoin :

  • regarder l’étiquette, la composition et le lieu de fabrication du vêtement
  • acheter des classiques intemporels d’une année à l’autre : un bon jean, un blazer bien coupé, une belle paire de boots ou de sandales ..
  • Acheter d’occasion : je sais que ça freine beaucoup de personnes, mais si Vinted marche, c’est qu’il y a une raison. Je suis fan aussi des magasins de fripes sur Paris (mes amies parisiennes le savent!). Enfin, quand j’ai envie d’avoir un produit plus créateur, je vais m’orienter par contre sur le site Vestiaire Collective, qui m’assure surtout de ne pas tomber sur de la contrefaçon.

Voilà donc les engagements que j’ai pris il y a quelques semaines et que je compte faire perdurer. Je vais à mon rythme et sur ce qui me semble le plus pratique aussi à faire dans mon quotidien. Je suis quelqu’un qui n’aime pas les contraintes et aujourd’hui, je ne vis pas ces engagements là comme tels mais plutôt comme un pas en avant.

N’hésitez pas à me partager en commentaires vos engagements éco responsables ou même votre choix de ne rien faire : chacun est libre dans tous les cas !

Bonne lecture et à très vite !

2 Commentaires

  1. Coudrin
    29 mai 2020 / 14 h 53 min

    Merci Delphine,
    Ton blog est très sympa !
    A bientôt,
    Laurence

    • dailydelph
      Auteur
      29 mai 2020 / 14 h 59 min

      Merci à toi d’avoir pris le temps de lire ! A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.