LES RECETTES DE GHENIMA

J’ai à cœur d’avoir cette tribune libre sur mon blog où je peux vous proposer du contenu à travers des amitiés que je peux avoir. Encore une fois, et je me répète, mais j’ai de la chance d’être superbement bien entourée. Je compte, parmi mon entourage, des personnes qui ont du talent qu’ils exploitent soit dans leur travail au quotidien, soit dans leur vie perso et c’est le cas de mon amie GHENIMA.

J’ai connu Ghenima à Genève en 2017 par le biais d’une amie commune. Ghenima fait parti de ces gens avec qui tout le monde pourrait s’entendre : altruiste, à l’écoute, d’une profonde gentillesse et avec un sens de la famille et de l’amitié assez fort. Née en Algérie dans les années 80 et ayant rejoint la Suisse quelques années plus tard, près de Lausanne, elle aime particulièrement cuisiner et cela fait parti de nos points communs (et il y en a d’autres!) .

Alors quand j’ai proposé à Ghenima d’avoir cette tribune libre sur le blog et de me proposer une recette, je lui ai dit  » comment mixer du healthy et un peu d’oriental  » (tout ce qu’on aime!) . Et elle est donc partie sur une CHAKCHOUKA !

Pour moi, j’avais en tête que c’était un plat pas healthy du tout, que je pouvais manger chez mes grands parents quand j’étais petite et qui faisait grossir alors qu’au final, pas du tout ! Ce plat, qui voudrait dire autant en berbère qu’en hébreu « mélanger« , nous vient directement du Maghreb et associe plusieurs ingrédients aussi colorés que gouteux. Allez c’est parti pour la recette de la CHAKCHOUKA !

INGRÉDIENTS

  • Des poivrons rouges (en pot ou tel qu’elle suivant ce que vous avez à dispo – le meilleur étant le légume en vrac)
  • De la pulpe fine de tomates (ou 3 tomates coupées en dés)
  • De l’ail en poudre et une gousse d’ail
  • Un œuf ou deux (suivant combien vous êtes)
  • De l’épice Ras El Hanout
  • Du piment d’Espelette (ou du piment classique)
  • Du paprika

LES ÉTAPES

  • Mettre dans une poêle de l’huile d’olive – une gousse d’ail (on aura préalablement enlevé la colonne verte – dure à digérer) – du sel et du poivre
  • Couper les poivrons en rondelles et les rajouter à la base.
    Les laisser cuire à feu moyen en rajoutant un petit verre d’eau.
  • A mi-cuisson, une fois que les poivrons commencent à confire, rajouter la pulpe de tomate (ou bien 3 petites tomates coupées en deux) et continuer à laisser confire.
    La tomate perd toujours beaucoup d’eau, il faut donc être patient pour que le mélange continue à réduire et confire !
    Puis rajouter le paprika, le piment d’Espelette et le ras el hanout et mélanger.
  • Casser ensuite un ou deux œufs au milieu et éteindre le feu.
    Puis couvrir la poêle pour cuire le blanc d’œuf.
  • Dresser et servir (sans casser l’œuf si possible!) en rajoutant du persil, de la coriandre ou des feuilles d’épinard.

Et ce plat est aussi beau que bon ! Certes le temps que les poivrons et les tomates puissent confire un peu, cela prend du temps mais sincèrement le goût n’en sera que meilleur !

Comme pour la recette précédente du Brownie, si vous testez celle de la CHAKCHOUKA, n’hésitez pas à m’envoyer une photo ! Je vous laisse, d’écrire cet article m’a donné faim ! Bon appétit à vous et bonne soirée !

@Ghenima : Merci mille fois pour ta recette et le temps que tu y as passé ! Je suis flattée que tu ais dit OUI à cette proposition ! En attendant de pouvoir venir te voir en Suisse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.